Le débat qui n’a pas eu lieu : la Commission Pepin-Robarts, quelque vingt ans après

Editor: Jean-Pierre Wallot

Vingt ans plus tard, les constats et les recommandations de la Commission Pepin-Robarts apparaissent-ils encore pertinents, utiles, actuels ? Auraient-ils pu nourrir des débats et des changements politico-constitutionnels qui n’ont pas eu lieu ou qui n’ont pas abouti ? Ces questions ont été débattues lors du colloque organisé par le CRCCF, « La Commission Pepin-Robarts : quelque 20 ans après. Le débat qui n’a pas eu lieu », qui s’est tenu les 16 et 17 mars 2001 à l’Université d’Ottawa, et dont les résultats sont réunis dans cet ouvrage. La rencontre a permis à des chercheurs universitaires de plusieurs disciplines d’analyser les retombées des recommandations de la Commission Pepin-Robarts. Dans la foulée des débats sur le rapatriement de la Constitution, sur l’échec des ententes de Meech et de Charlottetown, sur le rôle de diverses personnalités dont les premiers ministres Pierre Elliot Trudeau et Brian Mulroney, des universitaires chevronnés ont scruté les problèmes confrontant le Canada à un moment précis du temps (la fin des années 1970) et l’analyse qu’en faite alors une Commission prestigieuse (Pepin-Robarts), ainsi que l’évolution de la conjoncture, la pertinence des constats et des recommandations de la Commission, et leur utilité possible pour résoudre certains des problèmes qui existent toujours au Canada.

Publisher
University of Ottawa Press
DateISBNBISAC CodeThemaRights available
01/11/20029782760305502GTUE003 Travaux universitaires ou d'érudition / SHS
LanguageFormatSizePricePages
FrenchPaperback / softback6.00 in x 31 cmC$22.95148