L’événement « The Markets » à la Foire du livre de Francfort (troisième partie)

Depuis quelque temps, nous vous résumons quelques-uns des échanges auxquels nous avons assisté lors de l’événement « The Markets » à Francfort. Nous achevons aujourd’hui cette série d’articles avec la présentation de deux marchés intéressants en matière d’innovation dans le domaine de l’édition numérique : les États-Unis et le marché de la publication de contenu pour les téléphones mobiles.

Les États-Unis

Lors d’un exposé intitulé « Mapping the Future of Digital Publishing in the US » (planifier l’avenir de l’édition numérique aux États-Unis), Chantal Restivo-Alessi, directrice de la stratégie numérique chez HarperCollins Publishers, a présenté un aperçu captivant du marché américain du livre numérique. Alors que les gros titres fusent à propos du déclin des ventes de livres numériques (voir les articles, en anglais, du New York Times et du Wall Street Journal) et que le service de lecture sur abonnement, Oyster, cessera ses activités en janvier, c’est sans surprise que l’avenir de l’édition numérique aux États-Unis a été un thème de discussion très à la mode à Francfort. Indépendamment de ce qu’annoncent les manchettes, madame Restivo-Alessi a expliqué que, même si les ventes de livres numériques ont reculé, le nombre de lecteurs tend, lui, à augmenter. Selon elle, il faut y voir l’influence grandissante de la génération Y. Celle-ci correspond à une catégorie d’âge qui lit davantage de livres, tous formats confondus, que n’importe quel autre groupe d’âge. De plus, cette génération fait ses choix de lecture parmi les deux formats de livre, numérique et papier. Il est très rare de voir des personnes de la génération Y être attachées à un seul de ces formats. Avec Amazon et les livres numériques est apparue l’époque de la « commande en un seul clic », où les consommateurs se sont habitués à un environnement de vente privilégiant une expérience client simple et où leur commande de contenu est livrée presque instantanément à leur porte, que ce soit par l’intermédiaire du téléchargement ou de la livraison en un jour.

Il ne fait aucun doute que le marché américain du livre numérique est en transition, à l’image des changements qui interviennent régulièrement, notamment dans le domaine de la tarification. Selon madame Restivo-Alessi, les éditeurs doivent désormais apprendre à trouver le mariage parfait entre prix et expérience client pour du contenu consommé à la fois sur support papier et numérique. Ce qui fait la beauté de l’édition, indique-t-elle, c’est que, même après la vague d’innovations numériques, les consommateurs continuent de considérer le livre imprimé comme un objet de valeur. C’est à nous, éditeurs et professionnels de l’industrie, à trouver la meilleure façon de faire coexister les deux formats et de continuer à publier du très bon contenu exploitant pleinement les possibilités offertes.

À noter, également, l’un des points les plus intéressants abordés par madame Restivo-Alessi, qui concerne les services d’abonnement à des livres numériques : selon elle, ils représentent encore l’avenir. Les personnes de moins de 35 ans ont choisi les services sur abonnement plutôt que l’achat dans la plupart des sphères de leur vie. Il est donc logique qu’ils fassent de même avec les livres. Encore mieux, poursuit-elle par ailleurs, il est difficile de penser à un meilleur modèle pour encourager la lecture des titres de fond d’édition et favoriser leur découverte. Parallèlement, les marchands de services sur abonnement doivent déterminer comment segmenter leurs catalogues pour que cela fonctionne et obtenir le bon équilibre entre les catégories des divers genres.

Elle a terminé son exposé en expliquant que les éditeurs devront aborder les activités de marketing et de vente d’une manière intégrée s’ils veulent arriver aux résultats escomptés, et devront mener des recherches assidues pour définir précisément les marchés qu’ils cherchent à atteindre. Pour conclure, elle a souligné que les éditeurs auraient intérêt à se rappeler l’importance de leur fonds d’édition.

Succès de la distribution du livre sur appareils mobiles dans les marchés émergents

L’un des exposés les plus intéressants du jour nous vient des personnes qui sont à l’origine de Bookmate. Lancée depuis la Russie, cette compagnie fournit un service d’abonnement à des livres numériques et se donne pour mission de « rendre la lecture accessible à toute personne dans le monde, qui détient un téléphone mobile ». Ses produits visent les marchés émergents et en plein essor, où la distribution sur support papier est problématique, mais où de plus en plus de personnes ont accès à un téléphone cellulaire.

Simon Dunlop, directeur général, et Andrew Baev, administrateur délégué, se sont entretenus avec Sebastian Posth, directeur général de Publishing Data Networks, sur les possibilités que les services d’abonnement offrent aux éditeurs pour atteindre de nouveaux marchés dans le monde entier. Bien que relativement récente, Bookmate jouit déjà d’une présence planétaire remarquable, avec un total de six bureaux internationaux d’ici la fin de cette année. Cette société attribue son succès à trois grands facteurs : la présence d’un marché international prêt pour la lecture sur appareils mobiles, un excellent catalogue en langue anglaise et de solides partenaires de distribution dans les marchés émergents. À noter que les partenaires locaux de Bookmate sont des opérateurs de téléphonie mobile sur lesquels la compagnie s’appuie pour faciliter le processus de « l’achat en un clic ».

Les trois conférenciers ont expliqué que l’un des plus grands obstacles qu’ils ont à surmonter est l’absence d’une norme universelle pour les livres numériques dans l’ensemble des marchés mondiaux. Tandis que le format EPUB est largement utilisé en Amérique du Nord et en Europe, certains éditeurs d’autres régions du monde continuent de s’interroger sur ce format, car les activités sur leur marché ont lieu presque exclusivement en utilisant le format PDF. Cependant, les dirigeants de Bookmate ont découvert que si vous commencez à établir un format, les clients suivront et s’adapteront en conséquence. Mais, pour arriver à convaincre les consommateurs de modifier leurs habitudes, il vous faut avoir le bon produit, et, plus important encore, le bon catalogue de produits.

Autre fait marquant soulevé lors de l’exposé : certains marchés matures dans le domaine de l’édition traditionnelle peuvent souvent être placés dans la catégorie des marchés émergents en ce qui concerne l’édition numérique. C’est le cas notamment de la Suède, où Bookmate vient tout juste d’ouvrir un bureau régional et où l’édition numérique en est encore à ses balbutiements. Alors, comment Bookmate s’y prend-elle pour convaincre les adeptes de livres imprimés de changer leur façon de consommer les livres ? Son secret réside dans le fait qu’elle mise sur le temps que les personnes passent devant l’écran de leur téléphone cellulaire. La philosophie de Bookmate est la suivante : si les personnes ne lisaient pas de livres sur leurs téléphones mobiles, elles feraient certainement autre chose avec leur téléphone à la place. Ainsi, Bookmate n’a pas pour ambition de convertir les lecteurs traditionnels au numérique; elle se concentre plutôt sur les utilisateurs de téléphones mobiles, qu’elle incite à lire au lieu de naviguer sur le Web ou de regarder des vidéos. La compagnie affirme que, compte tenu du volume de contenu accessible, les gens sont sans cesse à l’affût d’un contenu de meilleure qualité. En ce sens, le public de Bookmark ne se limite pas aux lecteurs assidus. L’expérience de lecture est totalement différente lorsqu’on lit sur son téléphone mobile ou en étant installé dans son fauteuil préféré pendant une fin de semaine. Mais, la finalité, elle, demeure identique. Si la révolution numérique dans le domaine de l’édition a prouvé une chose, c’est que nous devons inciter les gens à lire de nouveau en passant par des points de vente payants. Bookmate nous ouvre manifestement la voie avec une méthode novatrice qui pourrait nous ramener au principe de base de l’édition : faire découvrir aux lecteurs, jeunes et moins jeunes, assidus ou nouveaux adeptes, la magie du monde de l’écrit.

2015-11-18 | Événements, Export, Foires du livre, Numérique