Réduction de la fracture numérique en tourisme: : rôle des grandes organisations internationales

Auteur/ Illustrateur / Sous la direction de : Bédard, François|Kadri, Boualem

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) s’affirment comme un élément stratégique des économies modernes. Leur développement rapide ne fait qu’augmenter l’écart entre le Nord et le Sud et met en relief le déficit du Sud en matière d’information et de connaissances. Cette fracture numérique se situe au coeur des priorités de plusieurs organisations dont la Banque mondiale, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Groupe G7/G8 et l’Union européenne-Commission européenne. En effet, ce phénomène suscite des actions et des interventions importantes, notamment en ce qui concerne le tourisme et les nouvelles technologies. La nécessité d’introduire les technologies de l’information et de la communication dans le processus de développement économique et social a amène l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), à l’instar des grandes organisations internationales, à s’engager dans le processus de réduction de la fracture numérique touchant les pays en développement. Comment chacune de ces organisations développe-t-elle son approche conceptuelle de la fracture numérique ? Les auteurs, après une revue des diverses approches mises de l’avant par les organisations internationales, posent un cadre de référence pour une meilleure compréhension du concept de fracture numérique. Ils analysent les divers aspects de la concertation interorganisationnelle et dégagent les grandes lignes du rôle de leader de l’OMT dans le processus de réduction de la fracture numérique en tourisme.

Éditeur
Presses de l’Université du Québec
DateISBNCode BISACThémaDroits disponibles
13/08/20039782760512290GTUE003 Travaux universitaires ou d'érudition / SHS
LangueFormatDimensionsPrixNombre de pages
x 14 cm39 $ CA134