Le mentorat : l’expérience de Mariève Talbot de la courte échelle

Livres Canada Books offre un programme de mentorat qui vise à aider les éditeurs admissibles à se familiariser avec les activités d’exportation, à rencontrer des acteurs clés dans des marchés cibles et à évaluer correctement les efforts à déployer pour pénétrer ces marchés.

 

Afin de bien comprendre l’expérience qui peut être vécue dans le cadre de ce programme, nous avons contacté Mariève Talbot, directrice générale du Groupe d’édition la courte échelle, qui a participé au programme 2016-2017, dans le but d’acquérir des connaissances sur le marché en France.

 

Mme Talbot commence notre conversation en décrivant le programme en ces termes : « Je le décrirais comme un programme d’accompagnement avec une agente pour démarrer dans un nouveau marché ou territoire. »

 

Mme Talbot avait déjà commencé à faire des recherches sur le marché français, en participant à différentes foires internationales, lorsqu’une collègue l’a référée au programme de mentorat de Livres Canada Books.

 

« Le programme m’a permis de rencontrer de nombreux éditeurs et d’établir des contacts privilégiés. » Elle ajoute que le fait que le mentorat soit offert et suivi par Livres Canada Books donne de la crédibilité aux approches réalisées par les participants. Lorsqu’on lui demande ce qu’elle a le plus apprécié du programme, Mme Talbot ne manque pas de mots. « Le programme fait vraiment un tour complet : préparation au démarchage, contacts, éléments promotionnels », explique-t-elle. En approfondissant les différents aspects de l’exportation, et en fournissant des conseils précis sur la façon d’approcher les partenaires, de bien présenter les titres et d’adopter le bon ton, le programme lui a permis d’acquérir de les éléments essentiels au développement de ce nouveau marché, selon elle. « Nous avons reçu des conseils précis sur l’élaboration de notre catalogue de droits et l’approche des éditeurs. Ce sont des outils que nous pouvons reprendre à d’autres foires. Il y a plein de petites choses qu’on ne connaît pas lorsqu’on entre sur un nouveau marché; de bien présenter son catalogue et surtout de bien cibler les bonnes maisons, ce n’est pas toujours évident. »

 

Pour ceux qui envisagent de suivre le programme dans le futur, Mme Talbot offre quelques conseils. « Il faut être motivé pour faire le programme. » Elle précise : « La consultante et agente du mentorat, Nickie Athanassi, est une personne disponible, mais il faut également être proactifs, par exemple, planifier des rencontres avec la consultante de façon régulière et se donner un échéancier à suivre. Ça prend beaucoup d’organisation si on veut en profiter au maximum. » Sans aucun doute, Skype et le courriel sont des outils très utiles pour les participants !

 

Le programme a été conçu pour aider les maisons d’édition qui cherchent à percer dans un nouveau marché ou à mieux développer un marché. Mme Talbot reconnaît la valeur du mentorat. « C’est très précieux », dit-elle, ajoutant que le programme fait en sorte que les choses qu’on y apprend sont valables pour la France, mais est aussi applicable dans d’autres marchés. La beauté du mentorat, c’est que ça crée « de beaux échanges qui profitent à tout le monde », précise Mme Talbot.

 

Pour ce qui est des résultats plus concrets, Mme Talbot met l’accent sur le fait que la vente de droits, c’est une question de temps. « J’étais contente de voir l’intérêt des éditeurs à l’égard de notre catalogue. Ils semblaient tous ravis de découvrir un nouvel éditeur avec qui d’éventuelles collaborations étaient possibles », raconte-t-elle. Mais surtout, la vente de droits de manière générale, c’est un travail de longue haleine : ça demande de faire des suivis réguliers, de chercher des éditeurs, de poursuivre des démarches sur plusieurs années, car tout d’abord il faut créer des liens. Mais ceux qui prennent part au programme de mentorat profitent d’une porte d’entrée extraordinaire, confirme Mme Talbot. Nickie Athanassi est une personne reconnue sur le marché, elle offre son temps, ses connaissances et nous guide vers les bonnes personnes à contacter dans les maisons qui nous ressemblent.

2018-05-15 | Entrevue, Programmes