Livres audio : quelles occasions pour les éditeurs ?

Livres Canada Books souhaite porter à votre attention un excellent sondage réalisé par BookNet Canada en mars dernier révélant les habitudes des Canadiens en matière de consommation et d’achat de livres audio et qui offre des pistes pour le développement de ce marché.

Qui achète les livres audio ?

Pour la nouvelle génération, friande d’interactivité et de mobilité, il n’est pas surprenant que le livre audio soit devenu un médium de choix. Selon les données récoltées par BookNet dans un sondage réalisé auprès de 400 Canadiens âgés de 18 ans et plus et parlant l’anglais, l’utilisateur moyen de livres audio est âgé de 25 à 34 ans, de sexe féminin et possède une bonne éducation. Lorsqu’il est question d’acquérir un livre audio, les hommes et les femmes ont des habitudes d’achat similaires, se les procurant en ligne ou en magasin.

Même s’il est révélé que le livre audio est encore moins utilisé que son concurrent, le livre numérique, cela est inévitablement appelé à changer au cours des prochaines années.

Comme c’est le cas pour le livre imprimé, le principal défi lié au livre audio constitue l’accessibilité. Les personnes sondées par BookNet ont indiqué dans une proportion de 30 % avoir de la difficulté à trouver ce qu’ils cherchent alors que 25 % affirment n’avoir aucune difficulté. Dans une proportion encore plus importante que pour le livre imprimé, les répondants ont indiqué trouver du contenu sur la  recommandation d’un ami (32 %) et grâce aux médias sociaux (20 %).

D’après le sondage, les consommateurs âgés de 25 à 34 ans sont les plus susceptibles d’acheter un livre audio. Il est toutefois important de noter que la majorité des utilisateurs s’approvisionnent auprès de sources gratuites et 56 % ont déclaré ne pas payer plus de 20 $ par titre.

Occasions pour les éditeurs

Voilà où cela devient intéressant pour les éditeurs, la plupart des répondants se disent ouverts à se procurer – et à payer plus cher – pour un livre imprimé combiné avec une version audio ou numérique.

Malgré les arguments contre les bienfaits des livres audio (faible concentration et rétention des informations, peu d’engagement), il est intéressant de constater que 36 % des répondants les utilisent pratiquement toujours ou souvent en complément de la version imprimée, d’où l’intérêt d’offrir des ensembles de livres audio et imprimé.

Pour ce qui est des genres préférés des consommateurs, les oeuvres de fiction remportent la palme sans surprise. Les répondants ont indiqué préférer écouter les polars dans une proportion de 48 %. Du côté de la non-fiction, les biographies récoltent 24 % de la faveur des répondants. Il est toutefois important de noter qu’il est impossible d’offrir un portrait pour les titres jeunes adultes et jeunesses puisque seuls des adultes ont participé au sondage.

Le contenu numérique demeure roi

Dans un marché en constante évolution, la majorité des répondants ont indiqué que leur utilisation des livres audio allait augmenter ou rester la même à l’avenir. Les médiums favoris des répondants pour accéder aux livres audio sont la tablette (28 %) suivie de près par l’ordinateur (22 %). Une forte majorité a indiqué préférer accéder au contenu par téléchargement numérique. Les bibliothèques de quartier ont d’ailleurs enregistré une augmentation de la circulation de matériel numérique de 50 % année après année. Ces chiffres témoignent de l’engouement pour le livre audio ainsi que de l’accroissement de leur disponibilité. Selon OverDrive, le téléchargement de livres audio a augmenté de 38 % en 2014, un pourcentage supérieur aux téléchargements de livres numériques (32 %).

Pour les éditeurs présents sur le marché numérique, le livre audio représente une occasion d’affaires intéressante  alors que la majorité des consommateurs a révélé utiliser les livres audio en complément des versions imprimées. Il est aussi intéressant de constater qu’ils sont prêts à payer plus cher pour obtenir un livre dans sa version imprimé et audio. L’augmentation des demandes pour du contenu audio par les consommateurs et les librairies est également une bonne nouvelle et accentue l’importance pour les éditeurs de se concentrer sur les façons de faire connaitre leurs livres audio et de les rendre plus accessibles.

2016-05-24 | Numérique