Marché mis en valeur au Salon du livre de Londres 2019 : l’Indonésie

Grassy island in Indonesia at sunrise

L’Indonésie est le marché mis en valeur cette année au Salon du livre de Londres. Avant de faire vos valises, prenez le temps de découvrir ce marché fascinant.

 

Formée de plus de 17 000 îles situées entre l’océan Indien et l’océan Pacifique, c’est seulement récemment que l’Indonésie a été en mesure de développer son secteur de l’édition. Jusqu’en 1998, le pays a subi une quasi-dictature qui contrôlait sa culture littéraire. L’industrie s’est lentement développée puis, après avoir été mise en valeur par le programme du pays invité d’honneur à la Foire du livre de Francfort en 2015, elle a pu bénéficier d’un soutien croissant de la part du gouvernement, par l’intermédiaire de son comité national du livre, une division du ministère de l’Éducation et de la Culture.

 

Le secteur indonésien de l’édition a beaucoup à offrir. Avec 250 millions d’habitants, le pays est le quatrième plus peuplé au monde. Si l’on considère son taux d’alphabétisme de 94 % (plus élevé que celui de l’Inde ou du Brésil) et sa classe moyenne en croissance, l’Indonésie présente un impressionnant potentiel d’achat. En effet, le secteur de l’édition en Indonésie produit des recettes annuelles nettes de 466 millions $ US; en 2013, on y a vendu plus de 33 millions de livres imprimés. Bien qu’il y ait un potentiel d’expansion dans le secteur numérique, les livres numériques représentent actuellement 2 % de toutes les ventes de livres. De plus, il est important de souligner qu’il n’y a pas de prix imposé pour les livres en Indonésie. Les prix sont fixés par les détaillants, et les distributeurs prennent 50 % du prix de vente.

 

Les éditeurs indonésiens produisent 40 000 titres par année, dont de 40 à 60 % sont des traductions (principalement de l’anglais, de l’arabe, du chinois, du coréen ou du japonais en indonésien). Les éditeurs du pays collaborent activement avec leurs homologues internationaux, comme le montre bien l’ajout d’une foire des droits à la foire internationale du livre tenue à Djakarta en 2015. Le comité national du livre offre aussi une subvention à la traduction pour aider les éditeurs étrangers qui souhaitent traduire un ouvrage indonésien dans une autre langue. Avec une proportion aussi importante de leurs catalogues qui provient de l’étranger, il n’est pas étonnant que les éditeurs indonésiens soient bien disposés à travailler avec des éditeurs internationaux. Parmi les livres traduits, on trouve principalement des mangas, des livres de développement personnel et des romans.

 

L’association indonésienne du secteur de l’édition, Ikatan Penerbit Indonesia (IKAPI), compte actuellement 1 317 éditeurs inscrits, dont 1 200 sont considérés comme actifs. Trois grands acteurs dominent le marché : Gramedia, qui exploite aussi une chaîne de librairies; Mirzan, dont la production est surtout axée sur la non-fiction; et Erlangga, éditeur spécialisé dans les livres jeunesse et les manuels scolaires.

 

Les parts des ventes sur le marché du livre en Indonésie peuvent être réparties ainsi (en date de 2015) :

▪ Livres jeunesse : 22,11 %

▪ Fiction et littérature : 12,64 %

▪ Religion et spiritualité : 11,77 %

▪ Manuels et programmes scolaires : 9,21 %

▪ Livres de référence et dictionnaires : 5,99 %

▪ Autres : 39 %

 

Les lecteurs et les éditeurs indonésiens cherchent généralement des livres jeunesse, des ouvrages de fiction et de littérature, des manuels, des livres religieux (les livres sur l’islam représentent 30 % du marché, l’Indonésie étant la nation à plus grande majorité musulmane), des livres sur le management et des ouvrages de sciences sociales. Le pays est le plus important acheteur de droits en Asie du Sud-Est. Avec l’aide du soutien croissant du gouvernement et d’ONG comme la fondation Lontar qui appuie la traduction d’ouvrages indonésiens, l’Indonésie est bien placée pour devenir un magnifique marché d’exportation pour les éditeurs internationaux.

 

Pour obtenir plus de renseignements sur ce marché et sur ses caractéristiques, veuillez consulter les ressources suivantes :

Site du National Book Committee – Subventions à la traduction

http://islandsofimagination.id/web/articles/translation-funding-program

Présentation sur le marché du livre jeunesse en Indonésie, ses possibilités et ses défis

https://afcc.com.sg/images/uploads/2017/REMON_AFCC_2017_Final_small.pdf

IKAPI – Association des éditeurs indonésiens

http://ikapi.org/

Erlangga

http://www.erlangga.co.id/

Gramedia

https://www.gramedia.com/

Mizan

http://mizanpublishing.com/

Article : « Indonesia’s Top Literary Agent says “Think Books, Not Bali!” »

https://publishingperspectives.com/2015/09/indonesias-top-literary-agent-says-think-books-not-bali/

Article : « Rights Interest Rising: Indonesian Publishers on International Trade »

https://publishingperspectives.com/2017/07/indonesia-international-rights-interest-rising/

Fiche d’information sur l’Indonésie de la Foire du livre de Francfort

https://www.buchmesse.de/files/media/pdf/visit-book-market-indonesia-frankfurt-book-fair.pdf

Article : « The Publishing Industry in Indonesia »

https://link.springer.com/article/10.1007/s12109-016-9446-7

2019-03-08 | Export, Foires du livre