Optimiser le texte de présentation d’un livre pour en accroître la visibilité

Le texte de présentation d’un livre a toujours été un outil de commercialisation essentiel pour les éditeurs. Il s’agit souvent de la première chose que les consommateurs regardent lorsqu’ils consultent un catalogue de titres. Un bon texte de présentation peut faire la différence entre réaliser une vente ou non, donc il est important de le concevoir correctement.

Les éditeurs passent de nombreuses heures à rédiger, à réviser et à améliorer les textes de présentation de leurs ouvrages, et, pourtant, très peu d’entre eux prennent le temps de les revoir, de les améliorer ou de les mettre à jour une fois qu’ils ont été finalisés. Selon Mme. Jenny Bullough, le meilleur moyen de tirer le maximum de visibilité à partir d’un texte de présentation est d’adopter un état d’esprit souple, thème abordé en long et en large lors du webinaire de BISG intitulé « Optimiser le texte de présentation d’un livre pour en accroître la visibilité » (en anglais seulement). Oubliez la convention voulant que le texte de présentation soit uniforme pour toutes les éditions et sur toutes les plateformes, conseille Mme. Bullough. Au contraire, avant, pendant et après la publication d’un titre, les éditeurs devraient se montrer proactifs quant au peaufinage, à la révision, à la mise à jour et à la personnalisation du texte de présentation d’un titre afin d’accroître sa visibilité en ligne.

L’environnement numérique actuel fait que les livres ont un cycle de vie beaucoup plus long qu’il y a 10 ou 20 ans. De même, la convention voulant que le texte de présentation soit universel et immuable pour toutes les éditions et sur toutes les plateformes ne correspond plus à la réalité actuelle. De nos jours, les livres sont en ligne bien avant et après avoir été publiés, et, selon Mme. Bullough, il n’y a aucune raison que le texte de présentation que l’on retrouve en ligne soit le même que celui imprimé sur le livre. En réalité, les éditeurs devraient applaudir la souplesse qu’offrent les plateformes en ligne et donner aux lecteurs toutes les occasions possibles de découvrir le livre ainsi que provoquer l’engouement envers celui-ci avant sa publication. De même, après la publication, profitez de chaque occasion pour rafraîchir la description du livre et, par le fait même, susciter de nouveau l’intérêt.

Ce processus peut sembler quelque peu intimidant, particulièrement pour les éditeurs qui ont l’impression d’avoir déjà beaucoup de pain sur la planche. Afin de rendre le processus un peu plus gérable, Mme. Bullough propose aux éditeurs de le diviser en quatre étapes clés, qui représentent les moments opportuns pour revoir le texte de présentation et qui reflètent le cycle de production du livre.

Étape 1 : espace réservé

Les éditeurs peuvent commencer la promotion en ligne très tôt dans le processus de publication, c’est‑à‑dire dès qu’ils ont un manuscrit ou une proposition en main. Il n’est pas indispensable de donner beaucoup de renseignements : la solution n’est pas nécessairement de faire la promotion du contenu, mais d’informer les lecteurs que quelque chose d’intéressant les attend. Les principaux éléments à ajouter à cet espace réservé en ligne sont le nom de l’auteur, le titre (lorsque cela est possible), tous les personnages récurrents (pour une collection) et des rappels pour encourager les lecteurs à venir consulter les mises à jour. Tout ce qu’il faut, c’est une ou deux phrases pour démarrer.

Étape 2 : version préliminaire

L’étape de la révision offre une autre occasion de se lancer dans la mise à jour du texte de présentation. Lorsque vous connaîtrez l’orientation que prend le livre, optimisez votre texte de présentation en ligne afin de révéler les grandes lignes de l’ouvrage. Il s’agit de l’étape où vous pouvez commencer à travailler avec vos équipes éditoriales, des ventes et marketing. La version préliminaire du texte de présentation devrait comprendre des extraits de l’intrigue ainsi que le nom des personnages, et rappeler les titres déjà publiés par l’auteur. Votre objectif est de créer de la visibilité et de susciter l’intérêt. Il s’agit également d’un bon moment pour faire le point et pour vous assurer que votre texte de présentation ne donne aucune information sur l’intrigue du récit que vous ou l’auteur ne voudriez révéler que plus tard.

Étape 3 : version définitive

Dans ce cas-ci, « définitive » ne veut pas dire « terminée », mentionne Mme. Bullough. Ce terme décrit plutôt le texte de présentation que vous publiez lorsque tout a été révisé et approuvé, ce que l’on appelle traditionnellement la quatrième de couverture. Mme. Bullough recommande vivement aux éditeurs d’aller encore plus loin et de considérer ce texte « définitif » comme un point de départ pour concevoir une description du livre en ligne qui soit différente. En plus de tous les éléments que nous avons l’habitude de trouver sur la quatrième de couverture, les éditeurs peuvent ajouter des critiques, des résumés et d’autres éléments à mesure de leur apparition au cours des semaines précédant et suivant la publication. Il importe de concevoir une description qui soit le plus possible à votre avantage. Avant tout chose, elle devrait être irrésistible et attirer les lecteurs.

Étape 4 : réviser, améliorer, mettre à jour

Une fois le livre publié, assurez-vous de prendre le temps de faire une mise à jour périodique de votre texte de présentation et veillez à ce qu’il demeure aussi actuel et pertinent que possible. Mme. Bullough mentionne que la parution des éditions numériques est un bon moment pour revoir le texte, puisqu’il faut souvent le mettre à jour et le reformuler. Les réimpressions ou les éditions subséquentes sont également des moments opportuns pour effectuer une mise à jour du texte de présentation. Profitez de ces occasions pour revoir le texte de présentation, versions papier et numérique, et assurez-vous qu’il soit synonyme de retombées positives pour vous. L’un des meilleurs moyens de faire en sorte que votre texte de présentation demeure pertinent est d’y ajouter, le cas échéant, tous les éléments nouveaux depuis votre dernière révision. Par exemple, « Des années avant le scandale des « Panama papers », l’auteur [ajouter le nom] s’est penché sur les conséquences indésirables du capitalisme. »

Ce qu’il faut absolument retenir de ce webinaire ? Les éditeurs devraient adopter une approche plus systémique par rapport au texte de présentation et opérer une nette différenciation entre « version imprimée » et « version en ligne » afin de s’assurer que le texte soit le plus visible et le plus varié possible. Commencez à promouvoir le livre le plus tôt possible et continuez à expérimenter tout au long du cycle de vie de chaque titre afin de voir ce qui fonctionne le mieux. En augmentant le potentiel de visibilité de vos livres, non seulement vous vous aidez vous-même et vous aidez vos auteurs, mais vous attirez également de nouveaux publics pour vos livres.

2016-06-13 | Événements, Marketing, Numérique