Pleins feux sur la Suisse

Swiss village, mountain background

En prévision de la présence de la Suisse à titre de pays invité d’honneur de l’édition 2019 de la Foire du livre jeunesse de Bologne, nous vous présentons un aperçu de ce pays et de son marché de l’édition.

Connue pour sa neutralité, la Suisse est un petit pays, mais puissant, qui entretient des liens politiques et économiques étroits avec ses voisins européens. Ces liens sont d’autant plus forts que ce pays participe à diverses organisations internationales, notamment l’Organisation des Nations Unies.

La Suisse a toujours eu une population hétérogène, en partie grâce à ses liens historiques et géographiques avec l’Italie, la France et l’Autriche. Plus récemment, l’immigration a également contribué à la diversité de sa population. En 2017, la Suisse compte de nombreuses langues différentes parmi sa population :

L’allemand (ou suisse-allemand) (langue officielle) 62,8 %
Le français (langue officielle) 22,9 %
L’italien (langue officielle) 8,2 %
L’anglais 5,1 %
Le portugais 3,7 %
L’albanais 3,1 %
Le serbo-croate 2,4 %
L’espagnol 2,3 %
Le romanche (langue officielle) 0,5 %
Autre 7,5 %

 

Cette diversité a eu des répercussions sur la politique et les industries culturelles du pays. La Suisse, qui se considère comme une nation « unie par choix », finance des activités culturelles à tous les paliers de gouvernement. Ce financement vise à promouvoir l’unité nationale et à explorer l’identité culturelle unique de la Suisse. Ainsi, les politiques gouvernementales à tous les niveaux intègrent le financement des activités culturelles, mais ce sont les 26 cantons du pays, ou gouvernements régionaux, qui fournissent la majeure partie de ce financement. En 2017, un montant de 2,8 milliards de francs suisses (2,9 milliards de dollars) a été investi dans les activités culturelles. De ce montant, 300 millions de francs suisses ont été octroyés par le gouvernement fédéral, et les cantons ont couvert la différence (https://www.swissinfo.ch/eng/arts-funding/29055484).

Les contributions du gouvernement fédéral, qui se font par l’intermédiaire de l’Office fédéral de la culture, visent les institutions culturelles nationales, comme la bibliothèque nationale et les musées. Une de ces institutions, Pro-Helvetia, soit la Fondation suisse pour la culture, a été créée pour promouvoir l’art suisse au pays et à l’étranger. La fondation soutient les artistes suisses qui s’engagent dans des collaborations ou des projets internationaux.

À l’instar d’autres marchés de l’édition, les libraires suisses ont du mal à rivaliser dans un marché international dominé par les grands magasins à bas prix et les détaillants en ligne comme Amazon. Lors d’une entrevue avec Swiss Info, en 2014, Richard Harvell, un éditeur suisse de la maison d’édition Bergli Books, a fourni des renseignements complémentaires sur le marché suisse. Amazon et les détaillants en ligne sont considérés comme une menace, car ils offrent les mêmes titres, mais en appliquant un rabais considérable comparativement aux prix pratiqués en Suisse. Pour les consommateurs éventuels qui sont habitués aux prix réduits d’Amazon, le choc est immense lorsqu’ils découvrent les prix courants en Suisse. Cela crée beaucoup de concurrence au sein d’un marché déjà restreint. Les éditeurs se montrent donc très prudents quand vient le temps de choisir les titres à publier, surtout lorsqu’il s’agit d’un titre en anglais, qui devra rivaliser avec Amazon et les autres détaillants en ligne.

Monsieur Harvell a évoqué un désintérêt pour la prise de risque sur le marché du livre suisse, indiquant qu’un éditeur ne choisira de publier un ouvrage que s’il s’attend à en vendre au moins 5 000 exemplaires. Néanmoins, les éditeurs suisses souhaitent publier de nouveaux titres et garder leurs catalogues à jour, et ont manifesté de l’intérêt à l’égard des droits de traduction et de licence. En ce qui concerne le marché du livre pour enfants, les romans pour jeunes adultes, particulièrement ceux visant diverses catégories de lecteurs, sont très recherchés et représentent un segment de l’édition suisse qui se porte bien.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le marché du livre suisse et sur le programme de pays invité d’honneur de l’édition 2019 de la Foire du livre jeunesse de Bologne, veuillez consulter les pages Web ci-dessous.

La Suisse à Bologne 2019 : http://www.bookfair.bolognafiere.it/en/the-fair/switzerland-2019-guest-of-honour-country/5660.html

Association des éditeurs suisse : https://www.sbvv.ch/

Pro-Helvetia : http://www.prohelvetia.ch/Home.20.0.html?&L=4

Office federal de la culture : http://www.bak.admin.ch/org/index.html?lang=en

AdS – Auteurs de la Suisse : https://www.a-d-s.ch/index.php?id=469

Association suisse des diffuseurs, éditeurs et libraires (ASDEL) : https://www.asdel.ch/

Swiss Books : https://swissbooks.ch/

Entrevue avec Richard Harvell : English books in Switzerland: a new chapter?

2019-03-25 | Export, Foires du livre